février 2021

Marché des cabinets d'affaires : quelles leçons tirer de 2020 ?

Steadfast Earth II, Joachim Van der Vlugt, 2018

CF News, média spécialisé dans le Corporate finance, a publié il y a quelques jours son bilan de l’année 2020 de l’activité transactionnelle des avocats d’affaires. L’occasion de dresser un panorama du marché français qui a réussi à tirer son épingle du jeu malgré la pandémie mondiale.

L’année 2020 n’aura pas été un si mauvais cru pour les cabinets d’avocats d’affaires : si un affaissement du volume des mandats a été observé, cette baisse n’a pas été constante tout le long de l’exercice 2020, bien au contraire. Le premier trimestre était même prometteur : avec 1031 mandats signés en janvier, février et mars 2020, contre seulement 935 l’année précédente à la même époque, l’année écoulée semblait débuter sous les meilleurs auspices.

Mais si la crise sanitaire et le confinement ont brisé cette dynamique en 2020, les chiffres des mois suivants s’avèrent finalement rassurants, dans le même ordre de grandeur que ceux des années 2017 et 2018.

Les cabinets d’avocats d’affaires ont donc amorti le choc de la crise de 2020, que ce soit en nombre de mandats ou leur volume de valorisation. La baisse a principalement concerné les opérations de capital innovation (-8,7% entre 2019 et 2020), de LBO (-13,18%), d’immobilier (-33,88%) et de capital développement (-30,63%). À noter : la bonne forme des opérations boursières (+8,4%) et les créations de fonds (+75,47%).

Dans ce contexte, quels sont les cabinets d’avocats qui ont su tirer leur épingle du jeu en 2020 ?

Gide toujours en tête chez les avocats d’affaires en corporate :

Dans le classement CFNews des avocats d’affaires en corporate (opérations boursières, capital-développement, LBO, fusions-acquisitions etc…), Gide demeure en tête, comme en 2019, faisant même mieux que l’année précédente avec 134 mandats en 2020. Grâce notamment à de belles performances dans le capital innovation, Jones Day occupe pour sa part la deuxième place avec 82 opérations conseillées et le cabinet Lamartine, spécialisé dans le segment du capital investissement, est troisième avec 80 deals réalisés en 2020.

Dans le classement par fourchette de valorisation mis en place cette année par CFNews, EY Ventury Avocats prend la tête du classement Small Cap, tandis que Gide est à la fois en tête des segments du Smid Cap et du Mid Cap. Enfin, White & Case est en tête du classement Large Cap.

Pour la première édition du classement des avocats d’affaires conseils des managers, qui reprend les deals de 2019 et 2020, Jeausserand Audouard est largement en tête. Le cabinet dédié aux dirigeants et aux entrepreneurs s’est nettement distingué en conseillant 26 équipes de management en 2020, dont les dirigeants du groupe Elsan et Babilou Family, lors de leurs opérations de LBO, contre 21 l’année précédente. Une réussite impressionnante notamment basée sur une hyper spécialisation et une équipe fiscale qui est la référence dans le domaine.

Loin derrière, on retrouve ensuite Delaby Dorison, avec 5 opérations conseillées puis Gide, Lamartine et Desfilis avec 4 opérations conseillées chacun.

Alors que ce type de conseil aux dirigeants était relativement rare il y a encore une vingtaine d’années, l’accompagnement du management s’est institutionnalisé et est désormais incontournable dans la plupart des opérations de LBO. Les équipes de dirigeants font alors appel à un cabinet d’avocats et dans certains cas, à des conseils financiers, dont les leaders du marché sont Oloryn Partners et Callisto.